Lundi 16 novembre 2009 1 16 /11 /Nov /2009 19:26

Balade à Héraklion

 

Pour changer un peu des randonnées « στα βούνα »,  je vous propose une balade dans la ville d’Héraklion. Vous trouverez tous les renseignements historiques nécessaires dans vos guides ou en consultant Wikipédia qui est riche d’informations sur la ville.

Mon but se limite à vous donner quelques conseils pratiques pour découvrir la capitale de la Crète.

Héraklion n’a peut-être pas le charme de Chania ou de Rethimno mais elle me semble beaucoup plus authentique que les deux autres villes importantes de l’île. Centre économique, financier et administratif de la Crète, Héraklion possède une vie en dehors des touristes.

C’est une agglomération de 150.000 habitants mais son cœur historique entièrement entouré de remparts n’excède pas 1,5 km de large et se prête donc particulièrement à la flânerie pédestre, d’autant que le stationnement y est particulièrement difficile surtout pour quelqu’un qui connait mal la ville.

Je vous conseille donc vivement de laisser votre voiture dans un parking et de vous promener à pied. Le parking le plus pratique me semble être celui qui se trouve près de la capitainerie du port, près de la Platia Koundourioti, immédiatement après la gare routière sur la droite lorsque l’on vient de l’est. Il vous en coûtera 2,5 euros quel que soit votre temps de stationnement.

 

Délaissant votre voiture vous longerez le Vieux Port avec le fort vénitien encore marqué du Lion de Saint-Marc. Sur la gauche vous verrez les ruines des anciennes douanes.

 

Si vous avez un peu de temps, longez le bord de mer par la rue Sophoclès Vénizélos (fils du grand homme politique local E. Vénizélos) pour aller visiter le musée historique et ethnographique qui retrace l’histoire de l’île depuis l’empire byzantin jusqu’à la guerre d’indépendance.

 

Revenez ensuite sur vos pas et pénétrez dans la ville par la rue du 25Août (Augoustou) qui passe devant plusieurs des monuments les plus connus de la cité (la mairie, ex-loggia vénitienne, l’église Aghios Titos et l’église Saint-Marc qui abrite aujourd’hui la pinacothèque municipale).

 

 Vous aboutissez sur la place Elefthéros Vénizélos où vous pourrez voir la fontaine Morosini. Ce quartier, centre de la ville, abrite les banques, les représentations des compagnies maritimes et commerces de luxe (vêtements, bijoux ....) ainsi que les commerces spécialisés (photos, articles de sport..)

Empruntez ensuite la rue 1866 (année de la grande révolte contre les Turcs) où se tient une sorte de souk où se côtoient les boutiques de souvenirs les plus kitch et les commerces d’alimentation comme des boucheries parmi les mieux achalandées de la ville.

 

Dans les venelles perpendiculaires à la rue 1866, vous trouverez de nombreuses tavernes qui accueillent aussi bien les touristes que les gens qui travaillent dans les commerces et les bureaux des environs.

Vous débouchez sur la place Kornarou où se trouvent une fontaine turque et une fontaine vénitienne ainsi qu’un kafénio typique.

 

De la place Kornaros, prenez la rue Kyrilou Loukaréos pour rejoindre la cathédrale Aghios- Minas

 

De la cathédrale gagnez la rue Kalokérinou qui vous conduira vers les remparts (porte Pantokréator), montez sur les remparts en vous dirigeant vers l’est. Vous aurez de belles vues sur la vieille ville et sur les quartiers périphériques. Vous saluerez le tombeau de Nikos Kazantzakis, le grand écrivain crétois contemporain.

 

En suivant le rempart vers l’est vous aboutissez à la place de la liberté (élefthérias) où se situe le musée archéologique encore en cours de réaménagement en 2009.

 

Après une visite au musée, prenez la rue Doukos Beaufort qui longe le musée à l’est et rejoint le bord de mer près de la gare routière et de la capitainerie où se trouve le parking où vous avez laissé votre voiture.

 

Comptez environ huit heures, si vous visitez les deux musées et que vous prenez le temps de déjeuner dans une taverne. Il s’agit d’un minimum car les curieux pourront passer plus de deux heures dans chacun des musées.

 

Vue sur les anciennes douanes et le port des ferries

Le vieux port et le fort.

Rue du 25 Augoustou, les jeunes grecs viennent de découvrir les graffitis.... il est temps de voir brûler les banques....nous dit ce révolté!!!!!

La Mairie et....

juste à côté, l'église Aghios-Titos (pas celui de l'ex-Yougoslavie, qui n'était pas très catholique....ce qui est un comble pour un orthodoxe!!!!)

L'ancienne église Saint-Marc, aujourd'hui pinacothèque municipale.

La fontaine Morosini,

Beaux spécimens de touristes dans l'Odos 1866 et ci-dessous ruelle bordée de tavernes.



La fontaine turque et son kafénio...






La cathédrale,
Aghios-Minas

















Les remparts sud,



le tombeau de Nikos Kazantzakis, père de l'incontournable Zorba,











La vieille ville vue des remparts.



La place de la Liberté et ses environs


ci-dessous, vue du jardin municipal sur la rue Dimokratias

Les turcs attaquent......!!!!!
Le palais de justice

Brulez les caméras.... (je n'en ai pas vues beaucoup).
Le rempart près du musée archéologique.


Par Richard LAMBERT - Publié dans : villes et sites
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Créer un Blog

Partager

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés